← Retour à l'accueil

Foire aux questions (FAQ)

À combien d’heures d’accompagnement professionnel téléphonique un gestionnaire ou un représentant syndical a-t-il droit par année?

Il n’y a pas de limite au nombre d’heures d’accompagnement professionnel téléphonique pour un gestionnaire ou un représentant syndical.

Qui a droit aux services d’aide de Tandem?

Tous les employés couverts par le programme, c’est-à-dire par l’assurance collective, ainsi que les membres de leur famille immédiate.

Quelles sont les heures d’ouverture du centre d’appels de Tandem?

Tandem répond aux demandes d’aide en tout temps, soit 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et ce, 365 jours par année.

Quel territoire est couvert par Tandem?

Le Canada d’ouest en est (numéro de téléphone sans frais).

Qui sont les intervenants de Tandem?

Tous les intervenants de Tandem sont des professionnels dûment qualifiés, membres d’une association ou d’un ordre professionnel reconnu.

Combien d’heures d’intervention sont offertes aux employés ayant droit aux services de soutien Tandem?

Tandem prévoit chaque année jusqu’à 12 heures d’intervention par employé admissible (incluant sa famille immédiate)

Qu’arrive-t-il si un employé a besoin de plus d’heures de consultation que celles prévues par les services de soutien Tandem?

La personne ayant atteint le nombre maximum d’heures de consultation prévues par Tandem pourra continuer à consulter le même professionnel, à ses frais, qui sont, la plupart du temps, remboursés par l’assurance collective.

Les services d’aide de Tandem sont-ils confidentiels?

Tout à fait. Il s’agit de services confidentiels où toute personne le désirant peut garder l’anonymat. Les intervenants de Tandem doivent se conformer à des normes très strictes à ce sujet. De plus, en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, aucun renseignement confidentiel ne peut être divulgué à quiconque sans consentement écrit de la personne visée par les informations demandées. Vous pouvez donc utiliser les services en toute confiance.

Quels sont les moyens d’intervention utilisés?

Outre les informations et conseils utiles qui sont disponibles sur le présent site Internet, Tandem offre des interventions professionnelles par téléphone, par Internet ou en personne.

Dans quelles langues les services de Tandem sont-ils offerts?

Les services de Tandem sont offerts en français et en anglais. Dans certaines régions du Canada, les services sont offerts en d’autres langues. Renseignez-vous!

Comment peut-on faire une demande d’aide à Tandem?

Une demande d’aide à Tandem se fait par téléphone, en composant le 1 855 874-8558, ou par courriel, à l’adresse suivante : tandem@lacapitale.com. En cas d’urgence, un appel téléphonique est préférable.

Quelles informations doivent être transmises lors d’une demande d’aide auprès de Tandem?

Lors d’une première demande d’aide auprès de Tandem, les coordonnées, les numéros de groupe, de division et d’adhérent à l’assurance collective, ainsi que certains détails de la demande sont pris en note par un agent. Toute demande urgente est transmise directement, ou dans l’heure qui suit, à un intervenant. Si la demande n’est pas urgente, un rendez-vous téléphonique ou en personne est fixé avec un intervenant.

Si une situation grave se produit dans une organisation, quel service est offert par Tandem?

En cas de crise, que les impacts négatifs semblent limités ou non, il est recommandé de communiquer le plus rapidement possible avec Tandem afin de bien mesurer les répercussions d’une telle crise sur l’organisation. Tandem offre, s’il y a lieu, du soutien aux membres de l’organisation. Au besoin, un intervenant en gestion de crise est envoyé sur les lieux, dans les 24 heures suivant la demande.

Si une personne consulte déjà son propre intervenant, est-il possible qu’elle ait des rencontres avec lui dans le cadre de Tandem?

Il s’agit de le mentionner au moment de l’ouverture du dossier, c’est-à-dire lors d’une première demande auprès de Tandem. Si l’intervenant n’est pas un professionnel faisant partie du réseau de Tandem, une entente peut être conclue avec lui afin que ses services soient offerts à l’adhérent dans le cadre de Tandem.

Après les heures de consultation autorisées par Tandem, est-il possible de poursuivre sa démarche avec le même intervenant?

Il est possible, à la suite des heures autorisées par Tandem, de poursuivre (aux frais de la personne elle-même) sa démarche avec le même intervenant. C’est ce qu’on appelle l’« autoréférence ».

Quels sujets peut-on discuter dans le cadre de Tandem?

Dans le cadre de Tandem, il est possible de discuter d’un grand nombre de sujets. Voici quelques exemples : tristesse, épuisement, dépression, deuil, réaction post-traumatique, anxiété, dépendances (drogue, alcool, jeu, Internet), conflit, absentéisme récurrent, problème d’attitude ou de comportement, démotivation, problème de santé physique, problème familial ou conjugal, idées suicidaires, problème avec un enfant ou un proche, etc.

Que se passe-t-il si l’intervenant ne convient pas à la personne qui le consulte?

En nous communiquant cette incompatibilité, il nous sera possible d’évaluer la situation et, le cas échéant, de proposer à cette personne un autre intervenant.

L’employeur peut-il connaître l’état de santé de son employé utilisant les services de Tandem avant ou après son arrêt de travail?

Il s’agit d’une information confidentielle; cependant, certaines personnes autorisées peuvent connaître les limitations physiques empêchant l’employé de poursuivre ou de reprendre le travail, ainsi que celles nécessitant un accommodement.

L’employeur a-t-il l’obligation d’accommoder le retour au travail de son employé par une reprise progressive des activités et par l’exécution de tâches allégées?

Bien que la reprise progressive des activités et d’autres types d’accommodement soient, dans certains cas, des mesures de réadaptation permettant un retour au travail plus rapide et plus durable, l’employeur n’est pas tenu à les offrir si l’impact négatif sur les tâches est jugé excessif. Cependant, compte tenu du coût peu élevé de la plupart des accommodements et de leurs nombreux avantages, il faut bien évaluer chaque demande avec, si possible, un spécialiste en gestion de l’invalidité ou en réadaptation.

Doit-on attendre que l’employé ou le collègue soit sur le point de s’absenter ou en arrêt de travail pour lui recommander les services de Tandem?

Au contraire, une recommandation dès les premiers signes de difficultés permet souvent de maintenir la personne au travail ou d’éviter un arrêt de travail prolongé.

Lors d’un retour au travail après une invalidité, est-il conseillé de rencontrer l’employé?

Chaque cas est unique. Tout retour au travail doit être préparé, mais ne nécessite pas toujours une rencontre officielle. Par ailleurs, dans certains cas, une rencontre préparatoire quelques jours ou quelques semaines avant le retour au travail est souhaitable. Un spécialiste de Tandem peut être de bon conseil pour déterminer ce qui est le mieux à faire en fonction de la situation de l’employé. Dans tous les cas, il faut s’assurer d’être disponible pour accueillir l’employé lors de sa première journée de travail afin de bien l’informer de ses tâches.